1. Préambule

Une rapide introduction aux SIG

Vous est fourni QGIS, un logiciel SIG gratuit et Open Source accessible à tous.

../../_images/logo1.png
  1. Sutton, O. Dassau, M. Sutton

Sponsorisé par : Chief Directorate : Spatial Planning & Information, Department of Land Affairs, Eastern Cape, South Africa.

../../_images/dla_logo.png

En collaboration avec : Spatial Information Management Unit, Office of the Premier, Eastern Cape, South Africa.

../../_images/eastern_cape_logo.jpg

Copyright (c) 2009 Chief Directorate : Spatial Planning & Information, Department of Land Affairs, Eastern Cape.

La permission de copier, distribuer, modifier ce document est accordée sous les termes de la GNU Free Documentation License, dans sa version 1.2 ou plus récente telle que publiée par la Free Software Foundation; sans modification de son contenu, sans ajouts la précédant ou la suivant.

A copy of the license is included in the section Licence GNU de documentation libre.

L’avis de droits d’auteur ci-dessus ne concerne pas le manuel d’utilisation de QGIS qui peut être annexé au présent document. Consultez les manuels de QGIS pour plus d’informations sur les licences et droits d’auteur.

1.1. Mot de l’éditeur

Ce projet a été sponsorisé par le directeur en chef de Spatial Planning & Information, Department of Land Affairs (DLA), Eastern Cape, en collaboration avec le Spatial Information Management Unit, Office of the Premier, Eastern Cape, South Africa.

Les SIG deviennent un outil de plus en plus important dans la gestion environnementale, la vente, la défense, la police, le tourisme et bien d’autres sphères de nos vies quotidiennes. Si vous utilisez un ordinateur ou un téléphone mobile, vous avez sûrement déjà utilisé un SIG d’une façon ou d’une autre sans même vous en rendre compte. Peut-être que cela consistait en une carte sur un site web, Google Earth, un panneau d’information numérique, ou votre téléphone indiquant où vous vous trouviez. Les SIG propriétaires (logiciels qui ne peuvent pas être partagés librement ou modifiés) existent, et permettent de faire tout ce que nous décrivons dans ce document, et même plus. Cependant ces logiciels sont traditionnellement très coûteux, ou limitent votre liberté de copier, partager ou modifier le logiciel. Les éditeurs de SIG font parfois une exception pour les activités éducatives, fournissant des versions à bas coût ou gratuites de leurs outils. Ils le font en sachant que si des professeurs ou des élèves connaissent leurs logiciels, ils seront réticents à en apprendre un autre. Lorsque les élèves quittent l’école, ils entrent dans le monde du travail et achètent le logiciel propriétaire, sans savoir qu’il y a des alternatives libres qu’ils pourraient utiliser.

Avec QGIS, nous offrons une alternative — un logiciel gratuit et libre. Vous pouvez en faire autant de copies que vous le souhaitez. Lorsque les élèves quittent l’école un jour, ils peuvent utiliser ce logiciel pour perfectionner leurs compétences, résoudre les problèmes au travail et faire du monde un endroit meilleur.

Quand vous achetez des logiciels propriétaires, vous restreignez vos options pour le futur. En apprenant, utilisant et partageant des logiciels libres et opensource, vous construisez vos propres capacités, et économisez de l’argent qui peut être dépensé pour des causes plus importantes, nourriture, hébergement, ou participer de manière active à votre propre économie.

En sponsorisant la création de cette ressource, le DLA a créé une base de laquelle les plus jeunes esprits pourront s’inspirer. Des possibilités excitantes s’ouvrent quand les principes de partage libre de la connaissance et de la donnée sont adoptés. Pour cette raison, nous donnons nos plus chaleureux merci au DLA !

Nous espérons que vous apprécierez utiliser et apprendre QGIS, dans l’esprit de l’Ubuntu !

../../_images/tims_sign.png

Tim Sutton, Avril 2009