Outils généraux

Raccourcis clavier

QGIS fournit des raccourcis claviers par défaut pour de nombreuses fonctionnalités. Vous les trouverez dans la section Barre de Menu. Le sous-menu Préférences ‣ Configurer les raccourcis... permet de personnaliser ces raccourcis clavier et d’en définir pour les autres fonctionnalités de QGIS listées.

Figure Shortcuts 1:

../../../_images/shortcuts.png

Définir les options des raccourcis

La configuration est très simple. Sélectionnez juste un élément de la liste et cliquez sur :

  • [Changement] puis tapez la nouvelle combinaison de touches que vous souhaitez assigner à ce raccourci

  • [Ne rien mettre] pour supprimer un raccourci déjà défini

  • ou [Définir par défaut] pour enregistrer une valeur par défaut pour le raccourci.

Lorsque vous avez terminé, vous pouvez sauver la configuration dans un fichier XML en vue de charger cette dernière dans un autre environnement d’exécution de QGIS (sur un autre ordinateur par exemple).

Aide contextuelle

Lorsque vous avez besoin d’aide sur un sujet spécifique, vous pouvez accéder à l’aide contextuelle via le bouton [Aide] disponible dans la plupart des fenêtres — notez que les extensions additionnelles peuvent pointer vers des pages web dédiées.

Rendu

Par défaut, QGIS effectue le rendu de toutes les couches visibles à chaque fois que l’affichage de la carte est mis à jour. Les évènements qui déclenchent ce rafraîchissement incluent :

  • l’ajout d’une couche

  • le déplacement ou le zoom

  • le redimensionnement de la fenêtre de QGIS

  • la modification de la visibilité d’une ou plusieurs couches

QGIS vous laisse contrôler le processus de rendu de plusieurs manières.

Rendu dépendant de l’échelle

Le rendu dépendant de l’échelle permet de spécifier des échelles minimale et maximale auxquelles la couche doit être visible. Pour définir une échelle de rendu, ouvrez la fenêtre de Propriétés en double-cliquant sur une couche dans la légende et dans l’onglet Général, cochez la case checkboxVisibilité dépendante de l’échelle puis saisissez les valeurs voulues.

Vous pouvez déterminer les valeurs d’échelle en zoomant au niveau que vous voulez utiliser et en notant les valeurs de la barre d’état.

Contrôler le rendu

Le rendu de la carte peut être contrôlé de différentes manières, décrites ci-dessous.

Suspendre le rendu

Pour suspendre le rendu, cliquez sur la case checkbox Rendu dans le coin inférieur droit de la barre de statut. Quand cette case n’est pas cochée, QGIS ne redessine pas la carte en réponse aux évènements décrits dans la section Rendu. Voici quelques cas pour lesquels vous pourriez souhaiter ce comportement :

  • Ajouter plusieurs couches et réaliser leur symbologie avant de les afficher

  • Ajouter une ou plusieurs couches et définir leur dépendance d’échelle avant de les afficher

  • Ajouter une ou plusieurs couches et zoomer à une vue spécifique avant de les afficher

  • N’importe quelle combinaison des éléments précédents

Cocher la case checkbox Rendu activera de nouveau le rendu et provoquera un rafraîchissement immédiat de la carte.

Définir les options d’ajout de couche

Il est possible de définir une option qui chargera toutes les nouvelles couches sans les dessiner, elles seront ajoutées à la carte, mais la case de visibilité sera décochée par défaut. Pour définir cette option, sélectionnez l’option Préférences ‣ Options et cliquez sur l’onglet Rendu. Décochez la case checkbox Par défaut les couches supplémentaires sont affichées. Les nouvelles couches ajoutées à la carte seront invisibles par défaut.

Arrêter le rendu

Pour arrêter le rendu de la carte, appuyez sur la touche ESC. Ceci stoppera le rafraîchissement de la vue de la carte et laissera la carte partiellement dessinée. Il est possible qu’il y ait un délai entre le moment où la touche est pressée et le moment où le rendu de la carte est effectivement arrêté.

Note

Il n’est maintenant plus possible d’arrêter le rendu — cela a été désactivé dans Qt4 à cause de problèmes et de crashes dans l’interface utilisateur (IHM).

Influencer la qualité du rendu

QGIS dispose d’une option qui permet d’influencer la qualité du rendu de la carte. Dans le menu Préférences ‣ Options puis l’onglet Rendu, sélectionnez ou désélectionnez la case checkbox Les lignes semblent moins déchiquetées aux dépends d’une certaine vitesse d’exécution.

Accéler le rendu

Il y a plusieurs manières d’améliorer la rapidité du rendu de la carte. Dans le menu Préférences ‣ Options puis onglet Rendu, sélectionnez ou désélectionnez les cases suivantes :

  • checkbox Utiliser le cache du rendu si possible pour accélérer l’affichage

  • checkbox Rendu des couches en parallèle en utilisant plusieurs cœurs du processeur puis définissez le checkbox Nombre de cœurs à utiliser.

  • The map renders in the background onto a separate image and each checkbox Map Update interval, the content from this (off-screen) image will be taken to update the visible screen representation. However, if rendering finishes faster than this duration, it will be shown instantaneously.
  • With checkbox Enable Feature simplification by default for newly added layers, you simplify features’ geometry (less nodes) and as a result, they quickly display. Be aware that you can also face rendering inconsistencies.

Color Selector

The select color dialog will appear whenever you push the selectColor icon to choose a color. The features of this dialog depends on the state of the Use native color chooser dialogs parameter checkbox in Settings ‣ Options ‣ General menu. When checked, the color dialog used is the one of the OS being used. Otherwise, QGIS custom color chooser is used.

This dialog has four different tabs which allow you to select colors by colorBox color ramp, colorWheel color wheel, colorSwatches color swatches or colorPicker color picker (not available under osx).

Whatever method you use, the selected color is always described through color sliders for HSV (Hue, Saturation, Value) and RGB (Red, Green, Blue) values. There is also an opacity slider to set transparency level. On the lower left part of the dialog you can see a comparison between the current and the new color you are presently selecting and on the lower right part you have the option to add the color you just tweaked into a color slot button.

Figure color selector 1:

../../../_images/color_selector_ramp.png

Color selector ramp tab

Astuce

Dynamically change the color with the live-updating option

Check the Use live-updating color chooser dialogs option in the General Settings to have the color applied to your items as you change color parameters in the QGIS custom color chooser dialog.

With colorBox color ramp or with colorWheel color wheel, you can browse to all possible color combinations. There are other possibilities though. By using colorSwatches color swatches you can choose from a preselected list. This selected list is populated with one of three methods:

  • Recent colors,
  • Standard colors, a user-defined list of colors set under Settings ‣ Options ‣ Colors menu
  • or Project colors, a user-defined list of colors set under Project ‣ Project Properties ‣ Default Styles.

Figure color selector 2:

../../../_images/color_selector_recent_colors.png

Color selector switcher tab

Another option is to use the colorPicker color picker which allows you to sample a color from under your mouse pointer at any part of QGIS or even from another application by pressing the space bar. Please note that the color picker is OS dependent and is currently not supported by OSX.

Astuce

quick color picker + copy/paste colors

You can quickly choose from Recent colors, from Standard colors or simply copy or paste a color by clicking the drop-down arrow that follows the selectColor color box.

Figure color selector 3:

../../../_images/quick_color_selector.png

Quick color selector menu

Modes de fusion

QGIS propose différentes options concernant les effets de rendu, options que vous connaissez peut-être des logiciels de dessin. Les Modes de fusion peuvent être appliqués sur les couches, les entités mais également sur les objets du composeur d’impression.

  • Normal : il s’agit du mode de fusion standard qui utilise la valeur de transparence (canal alpha) du pixel supérieur pour le fusionner avec le pixel sous-jacent, les couleurs ne sont pas mélangées.

  • Éclaircir : Sélectionne le maximum entre chaque composante depuis les pixels du premier-plan et de l’arrière-plan. Soyez attentif au fait que le résultat obtenu peut présenter un aspect dur et crénelé.

  • Filtrer : Les pixels lumineux de la source sont affichés par dessus la destination, alors que les pixels sombres ne le sont pas. Ce mode est utile pour mélanger la texture d’un élément avec un autre (par ex. vous pouvez utiliser un relief ombré pour texturer une autre couche).

  • Éviter : Ce mode va éclaircir et saturer les pixels sous-jacents en se basant sur la luminosité du pixel au-dessus. La brillance des pixels supérieurs vont donc provoquer une augmentation de la saturation et de la brillance des pixels inférieurs. Cela fonctionne mieux si les pixels supérieurs ne sont pas lumineux, sinon l’effet sera trop prononcé.

  • Addition : Ce mode de fusion ajoute simplement les valeurs de pixels d’un élément avec un autre. Dans le cas de valeurs obtenues au-dessus de un (en ce qui concerne le RVB), du blanc sera affiché. Ce mode est approprié pour mettre en évidence des entités.

  • Assombrir : Ce mode créé un pixel résultant qui conserve le plus petit composants parmi les pixels du premier-plan et de l’arrière-plan. Comme avec le mode éclaircir, le résultat peut présenter un aspect dur et crénelé.

  • Multiplier : Dans ce cas, les valeurs pour chaque pixel de l’élément supérieur sont multipliées par celles des pixels correspondants de l’élément inférieur. Les images obtenues sont plus sombres.

  • Découper : Les couleur sombres de l’élément supérieur provoquent un obscurcissement des éléments inférieurs. Découper peut être utilisé pour ajuster et teinter les couches inférieures.

  • Revêtement : Ce mode combine les modes multiplier et filtrer. Dans l’image résultante, les parties lumineuses deviennent plus lumineuses et les parties sombres plus sombres.

  • Lumière douce : Ce mode est très similaire au mode revêtement, mais au lieu d’utiliser multiplier/filtrer il utilise découper/éviter. Il est censé émuler une lumière douce rayonnante dans l’image.

  • Lumière dure : Ce mode est lui aussi très similaire au mode revêtement. Il est censé émuler une lumière très intense projetée dans l’image.

  • Différencier : Ce mode soustrait le pixel supérieur au pixel inférieur et vice-versa, de façon à toujours obtenir une valeur positive. Le mélange avec du noir ne produit aucun changement, étant donné que toutes les couleurs sont nulles.

  • Soustraire : Ce mode soustrait les valeurs de pixel d’un élément avec un autre. En cas de valeurs négatives obtenues, du noir est affiché.

Zoomer et se déplacer

QGIS fournit des outils pour zoomer et se déplacer vers une zone d’intérêt.

En plus d’utiliser les boutons pan Se déplacer dans la carte et zoomIn Zoom + / zoomOut Zoom - de la barre d’outils avec la souris, la navigation peut également se faire avec la molette de la souris, la barre espace et les flèches du clavier.

Zoomer et se déplacer avec la molette de la souris

Vous pouvez appuyer sur la molette de la souris pour vous déplacer dans la fenêtre principale et la faire rouler pour zoomer sur la carte. Pour vous rapprocher, placez le curseur sur la carte et faites rouler la molette vers l’avant tandis que si vous voulez vous éloigner vous devrez la faire rouler vers vous. La position du curseur sera le centre la zone affichée. Vous pouvez personnaliser le zoom via l’onglet Outils cartographiques du menu Préférences ‣ options Options.

Se déplacer avec les flèches du clavier

Il est possible de se déplacer sur la carte en utilisant les flèches du clavier. Placez votre curseur sur la carte et appuyez sur la flèche de droite pour vous déplacer vers l’Est, la flèche de gauche pour aller à l’Ouest, la flèche du haut pour le Nord et celle du bas pour le Sud.

Vous pouvez utiliser la barre d’espace pour que les mouvements de la souris se traduisent par un déplacement sur la carte. Les touches PgUp et PgDown vous permettront de zoomer.

Mesurer

QGIS propose quatre moyens de mesurer des géométries :

  • les outils interactifs de mesure measure,

  • les mesures via la calculateField Calculatrice de champs,

  • les mesures dérivées via l’outil Identifier les entités,

  • et un outil d’analyse de couches vecteur : Vecteur ‣ Outils de géométrie ‣ Exporter/ajouter des colonnes de géométrie.

Les mesures fonctionnent pour les systèmes de coordonnées projetés (par ex. UTM) et non projetés. Les trois premiers outils de mesure utilisent les mêmes options, globales au projet :

Si la transformation de SCR “à la volée” est activée, la mesure se fera, à la différence de la plupart des autres logiciels SIG, sur un ellipsoïde défini dans Projet ‣ Propriétés du projet ‣ Général. Cela se vérifie lorsqu’à la fois des systèmes de coordonnées géographiques et des systèmes projetés sont utilisés dans le projet. Si vous voulez calculer une superficie ou une distance projetée / planimétrique en utilisant les mathématiques cartésiennes, l’ellipsoïde de mesure doit être défini à “Aucun / Planimétrique”. Cependant, si un SCR géographique (non projeté) est défini pour les données et le projet, les mesures de superficies et de distances se feront sur un ellipsoïde. Si la transformation de SCR “à la volée” est désactivée, les mesures se feront de manière planimétrique pour un projet dont le système de coordonnées est projeté et, pour un projet dont le système de coordonnées est non projeté / géographique, les mesures se baseront sur un ellipsoïde.

However, neither the identify tool nor the field calculator will transform your data to the project CRS before measuring. If you want to achieve this, you have to use the vector analysis tool: Vector ‣ Geometry Tools ‣ Export/Add Geometry Columns. Here, measurement is by default planimetric except if you choose the ellipsoidal measure.

Mesurer des longueurs, des aires et des angles interactivement

All measuring modules use the snapping settings from the digitizing module. This is useful, if you want to measure along lines or areas in vector layers.

Pour choisir un outil de mesure, cliquez sur measure et sélectionnez l’outil que vous souhaitez utiliser.

By default, measure Measure Line: QGIS measures real distances between given points according to a defined ellipsoid. You can define a rubberband color and your preferred measurement units (meters or feet) and angle units (degrees, radians and gon) in the menu option Settings ‣ Options ‣ Map Tools. The tool then allows you to click points on the map. Each segment length, as well as the total, shows up in the measure window. To stop measuring, click your right mouse button. Note that you can interactively change the measurement units in the measurement dialog. It overrides the Preferred measurement units in the options. There is an info section in the dialog that shows which CRS settings are being used during measurement calculations.

Figure Measure 1:

../../../_images/measure_line.png

Mesure de distance

measureArea Mesurer une aire : les aires peuvent aussi être mesurées. Dans la fenêtre de mesure la surface totale mesurée apparaît. En complément, l’outil de mesure s’accrochera à la couche sélectionnée à partir du moment où celle-ci a un seuil d’accrochage défini (voir section Définir le rayon de tolérance d’accrochage et de recherche). Donc si vous voulez mesurer avec exactitude le long d’une ligne ou autour d’un polygone, spécifiez d’abord un seuil d’accrochage puis sélectionnez la couche. Avec l’outil de mesure, chaque clic de souris (se situant dans ce seuil de tolérance) s’accrochera aux entités de cette couche.

Figure Measure 2:

../../../_images/measure_area.png

Mesure d’une aire

measureAngle Mesurer un angle : vous pouvez aussi mesurer des angles. Le curseur adopte une forme en croix. Cliquez pour dessiner le premier côté de l’angle à mesurer puis bougez le curseur pour dessiner l’angle désiré. La mesure est affichée dans une fenêtre.

Figure Measure 3:

../../../_images/measure_angle.png

Mesure d’un angle

Sélectionner et désélectionner des entités

La barre d’outils fournit plusieurs outils de sélection d’entités à partir du canevas de la carte. Pour sélectionner une ou plusieurs entités, cliquez sur select et choisissez l’outil :

  • selectRectangle Select Features by area or single click to select feature(s) either by simple click or by rectangle
  • selectPolygon Sélection d’entités avec un polygone

  • selectFreehand Sélection d’entités à main levée

  • selectRadius Sélection d’entités selon un rayon

Pour désélectionner toutes les entités, cliquez sur deselectAll Désélectionner toutes les entités.

expressionSelect Sélectionner une entité en utilisant une expression permet à l’utilisateur de sélectionner des entités en utilisant la boîte de dialogue des expressions. Consultez le chapitre Expressions pour des exemples.

Users can save selected features into a New Memory Vector Layer or a New Vector Layer using Edit ‣ Copy Features and Edit ‣ Paste Features as in the wanted format.

Data defined override setup

Beside many options in the vector layer properties dialog or settings in the print composer, you can find a dataDefined Data defined override icon. Thanks to expressions based on layer attributes or item settings, prebuild or custom functions and variables, this tool allows you to set dynamic value for the concerned parameter. When enabled, the value returned by this widget is applied to the parameter regardless its normal value (checkbox, textbox, slider...).

Clicking the dataDefined Data defined override icon shows:

  • a Description ... that indicates if it is enabled, which input expected, valid input type and the current definition,
  • an entry to list the Field type available,
  • an entry to list the Variable available,
  • Edit ... button to create or edit the expression to use,
  • Paste and Copy buttons,
  • Clear button to remove the setup.

Astuce

When the data-defined override option is setup correctly the icon is yellow dataDefineOn or dataDefineExpressionOn; if it is broken, the icon is red dataDefineError or dataDefineExpressionError.

Parameters that can be used with data-defined tools are:

  • Style and symbols parameters
  • Labels parameters
  • Composer parameters

Identifier les entités

L’outil Identifier les entités vous permet d’interagir avec le canevas de la carte et d’afficher des informations sur les entités dans un menu contextuel. Pour identifier une entité, utilisez Vue ‣ Identifier les entités ou Ctrl + Shift + I ou encore cliquez sur l’icône identify Identifier les entités dans la barre d’outils Attributs.

QGIS offers two ways to identify features with the identify Identify features tool:

  • left click will identify features according to the mode set in the Identify results panel
  • right click will fetch all the snapped features from all the visible layers. This will open a context menu, allowing the user to choose more precisely the features to identify.

If you click on feature(s), the Identify results dialog will list information about the clicked feature(s). The default view is a tree view where the first item is the name of the layer and its children are its identified feature(s). Each feature is described by the name of a field along with its value. This field is the one set in Properties ‣ Display. Then follows all the other information about the feature.

Cette fenêtre se personnalise pour afficher les champs choisis mais par défaut, trois types d’information sont affichés :

  • Actions: Actions can be added to the identify feature windows. The action is run by clicking on the action label. By default, only one action is added, namely view feature form for editing. You can define more actions in the layer’s properties dialog.
  • Derived: This information is calculated or derived from other information. This includes the feature id, its length or perimeter and area in map units depending on its geometry, the count of spatial parts and the number of the clicked part in case of multi-geometry, the count of vertices in the feature and the number of the closest one to the point clicked. It also reports the X and Y (and Z/M if available) coordinate values of both clicked point and feature closest vertex.
  • Data attributes: This is the list of attribute fields and values for the feature that has been clicked.

Figure Identify 1:

../../../_images/identify_features.png

Fenêtre d’identification des entités

En haut de la fenêtre, vous avez sept icônes :

  • expandTree Déplier

  • collapseTree Replier

  • expandNewTree Default behavior to define whether next identified features information should be collapsed or expanded
  • propertyItem Voir le formulaire d’entité

  • deselectAll Clear Results
  • editCopy Copier les entités sélectionnées dans le presse papier

  • filePrint Imprimer la réponse HTML sélectionnée

At the bottom of the window, you have the Mode and View comboboxes. With the Mode combobox you can define from which layers features should be identified:

  • ‘Current layer’ : only features from the selected layer are identified. The layer may not be visible in the canvas.
  • ‘Top down, stop at first’: for only features from the upper visible layer.
  • ‘Top down’: for all features from the visible layers. The results are shown in the panel.
  • and ‘Layer selection’: opens a context menu where the user selects the layer to identify features from. Operates like a right-click. Only the chosen features will be shown in the result panel.

The View can be set as ‘Tree’, ‘Table’ or ‘Graph’. ‘Table’ and ‘Graph’ views can only be set for raster layers.

The identify tool allows you to checkboxauto open a form. If checked, each time a single feature is identified QGIS will open a form showing its attributes. This is a handy way to quickly edit a feature’s attributes.

D’autres fonctions peuvent être trouvées dans le menu contextuel d’un élément identifié, via un clic droit. Par exemple, depuis le menu contextuel, vous pouvez :

  • Voir le formulaire d’entité

  • Zoomer sur l’entité

  • Copier l’entité : copie toute la géométrie et les attributs d’une entité

  • Toggle feature selection: Adds identified feature to selection
  • Copier les valeurs d’attributs : copie uniquement les valeurs d’attributs de l’entité identifiée

  • Copy feature attributes: Copy the attributes of the feature
  • Lâcher les résultats : la fenêtre de résultats est vidée

  • Masquer la surbrillance : la surbrillance des entités identifiées sur la carte est retirée

  • Tout mettre en surbrillance

  • Mettre la couche en surbrillance

  • Activer une couche : Choisir la couche à activer

  • Propriétés : ouvre la fenêtre des propriétés de la couche

  • Tout déplier

  • Tout replier

Outils d’annotation

The textAnnotation Text Annotation tool in the attribute toolbar provides the possibility to place formatted text in a balloon on the QGIS map canvas. Use the Text Annotation tool and click into the map canvas.

Figure annotation 1:

../../../_images/annotation.png

La fenêtre d’annotation de texte

Un double clic sur l’annotation ouvre une fenêtre avec diverses options. Il y a un éditeur de texte pour entrer du texte formaté et d’autres options notamment la possibilité de figer la position de l’annotation dans la carte (montré par un symbole de marqueur) ou d’avoir la position de l’annotation relativement à l’écran (non liée à la carte). La position de l’élément peut être déplacé sur la carte (en déplaçant le marqueur de carte) ou en déplaçant seulement la bulle. Les icônes font partie du thème SIG et sont utilisées par défaut dans les autres thèmes, aussi.

The annotation Move Annotation tool allows you to move the annotation on the map canvas.

Annotations HTML

The formAnnotation Html Annotation tools in the attribute toolbar provides the possibility to place the content of an html file in a balloon on the QGIS map canvas. Using the Html Annotation tool, click into the map canvas and add the path to the html file into the dialog.

Annotations SVG

The saveAsSVG SVG Annotation tool in the attribute toolbar provides the possibility to place an SVG symbol in a balloon on the QGIS map canvas. Using the SVG Annotation tool, click into the map canvas and add the path to the SVG file into the dialog.

Formulaire d’annotation

Additionally, you can also create your own annotation forms. The formAnnotation Form Annotation tool is useful to display attributes of a vector layer in a customized Qt Designer form (see figure_custom_annotation). This is similar to the designer forms for the Identify features tool, but displayed in an annotation item. Also see this video https://youtu.be/0pDBuSbQ02o?t=2m25s from Tim Sutton for more information.

Figure annotation 2:

../../../_images/custom_annotation.png

Customized qt designer annotation form

Note

Si vous pressez les touches Ctrl+T alors que l’outil Annotation est activé (déplacement d’annotation, annotation de texte ou formulaire d’annotation), les annotations sont automatiquement cachées ou, inversement, rendues visibles.

Signets spatiaux

Spatial Bookmarks allow you to “bookmark” a geographic location and return to it later. Bookmarks are saved on the computer, meaning that they are available from any project in the same computer.

Créer un signet

Pour créer un signet :

  1. Déplacez-vous sur la zone concernée.

  2. Select the menu option View ‣ New Bookmark or press Ctrl-B. The Spatial Bookmark panel opens with the newly created bookmark.
  3. Entrez un nom pour décrire le signet (jusqu’à 255 caractères).

  4. Press Enter to add the bookmark or click elsewhere.

Notez que vous pouvez avoir plusieurs signets portant le même nom.

Travailler avec les signets

To use or manage bookmarks, select the menu option View ‣ Show Bookmarks. The Spatial Bookmarks panel allows you to:

  • Zoom to a Bookmark: select the desired bookmark and then click Zoom To Bookmark. You can also zoom to a bookmark by double-clicking on it.
  • Delete a Bookmark: select the bookmark and click Delete Bookmark. Confirm your choice.
  • Import or Export a bookmark: To share or transfer your bookmarks between computers you can use the Import/Export Bookmarks pull down menu in the Spatial Bookmarks dialog. All the bookmarks are transferred.

Inclusion de projets

Si vous souhaitez inclure dans votre projet QGIS des couches ou des groupes de couches issus d’un autre projet, utilisez le menu Couches ‣ Intégrer des couches et des groupes.

Intégrer des couches

La fenêtre suivante vous permet d’intégrer des couches provenant d’autres projets QGIS :

  1. Press browseButton to look for a project from the Alaska dataset.
  2. Select the project file relations.qgs. You can see the content of the project (see figure_embed_dialog).
  3. Press Ctrl and click on the layers airports and regions. Press [OK]. The selected layers are embedded in the map legend and the map view now.

Figure Nesting 1:

../../../_images/embed_dialog.png

Select layers and groups to embed

Bien que les couches intégrées soient éditables, vous ne pouvez pas en modifier le style et l’étiquetage.

Supprimer des couches intégrées

Right-click on the embedded layer and choose removeLayer Remove.

Décorations

The Decorations of QGIS include the Grid, the Copyright Label, the North Arrow and the Scale Bar. They are used to ‘decorate’ the map by adding cartographic elements.

Grille

transformed Grille vous permet d’ajouter un graticule et des coordonnées à la carte.

Figure Decorations 1:

../../../_images/grid_dialog.png

La fenêtre Grille

  1. Sélectionnez via le menu Vue ‣ Décorations ‣ Grille. La fenêtre s’affiche (voir figure_decorations_1).

  2. Cochez la case checkbox Activer la grille et définissez les paramètres de la grille en fonction des couches chargées dans le canevas de carte.

  3. Cochez la case checkbox Dessiner une annotation et définissez les propriétés de l’annotation en fonction des couches chargées dans le canevas de carte.

  4. Click [Apply] to verify that it looks as expected or [OK] if you’re satisfied.

Flèche du nord

northArrow North Arrow places a simple north arrow on the map canvas. Currently, there is only one style available. You can adjust the angle of the arrow or let QGIS set the direction automatically. If you choose to let QGIS determine the direction, it makes its best guess as to how the arrow should be oriented. For placement of the arrow, you have four options, corresponding to the four corners of the map canvas. You can refine the placement of the arrow by setting a Horizontal and/or Vertical Marging from (Canvas) Edge. These values can be a distance in Millimeter or Pixels or set as Percentage of the width or height of the map canvas.

Figure Decorations 3:

../../../_images/north_arrow_dialog.png

La fenêtre de flèche du nord

Échelle graphique

scaleBar Échelle graphique ajoute une simple barre d’échelle sur la carte. Vous choisissez le style, l’emplacement ainsi que les étiquettes de la barre.

Figure Decorations 4:

../../../_images/scale_bar_dialog.png

La fenêtre de barre d’échelle

QGIS permet uniquement d’afficher l’échelle dans la même unité que celle de la carte. Donc, si l’unité est le mètre, vous ne pouvez créer une échelle en pieds. De la même manière, si vous utilisez les degrés décimaux, vous ne pouvez afficher une échelle en mètres.

Pour ajouter une échelle graphique :

  1. Sélectionnez le menu Vue ‣ Décorations ‣ Échelle graphique. Une fenêtre s’affiche (voir figure_decorations_4).

  2. Assurez-vous que la case checkbox Activer l’échelle graphique est cochée.

  3. Choisissez le style dans la liste déroulante Style de la barre d’échelle selectString.

  4. Sélectionnez la couleur dans Couleur de la barre selectColor ou laissez le noir défini par défaut.

  5. Définissez la Taille de la barre selectNumber.

  6. Optionally, check checkbox Automatically snap to round number on resize to display values easy-to-read.
  7. Choisissez l’emplacement dans la liste déroulante Emplacement selectString.

  8. You can refine the placement of the item by setting a Horizontal and/or Vertical Marging from (Canvas) Edge. These values can be a distance in Millimeter or Pixels or set as Percentage of the width or height of the map canvas.
  9. Click [Apply] to verify that it looks as expected or [OK] if you’re satisfied.

Astuce

Paramètre des décorations

Lorsque vous sauvegardez un projet .qgs, toutes modifications faites sur le Carroyage, la Flèche du Nord, la Barre d’Échelle et le Copyright seront sauvées dans le fichier de projet et restaurées à la prochaine ouverture du projet.

Authentification

QGIS has facility to store/retrieve authentication credentials in a secure manner. Users can securely save credentials into authentication configurations, which are stored in a portable database, can be applied to server or database connections, and safely referenced by their ID tokens in project or settings files. For more information see Système d’authentification.

A master password needs to be set up when initializing the authentication system and its portable database.

Save layer into file

Layers (raster or vector) can be saved in another format with the Save As... feature in the layer contextual menu (by right-clicking in the layer in the layer tree) or in the Layer ‣ Save As... menu.

The Save As dialog shows several parameters to change the behaviour when saving the layer. Common parameters (raster and vector) are:

  • Format
  • Filename
  • SCR

  • Add save file to map to add the new layer to the canvas
  • Extent (possible values are layer, Map view or custom extent)
  • Create (for raster), Layer or Custom (for vector) Options which allow you to change some advanced options. Advanced user can see the driver documentation in gdal-ogr documentation.

However, some parameters are specific to raster and vector formats:

  • Raster specific parameters:
    • Resolution (horizontal and vertical)
    • Pyramid creation
    • Output mode (raw data or rendered image)
  • Vector specific parameters:
    • Encodage

    • Save only selected features
    • Skip attribute creation
    • Symbology export: can be used mainly for DXF export and for all file formats who manage OGR feature styles (see note below) as DXF, KML, tab file formats:
      • No symbology: default style of the application that reads the data
      • Feature symbology: save style with OGR Feature Styles (see note below)
      • Symbol Layer symbology: save with OGR Feature Styles (see note below) but export the same geometry multiple times if there are multiple symbology symbol layers used
    • Geometry:
      • force to multi-geometry,
      • add z-dimension,
      • add or remove a geometry column with the drop-down list. This is not linked with the current geometry type of the layer. You can add an empty geometry column to an attribute table, remove the geometry column of a spatial layer.

Note

OGR Feature Styles are a way to store style directly in the data as a hidden attribute. Only some format can handle this kind of information. KML, DXF and TAB files format are such format. For advanced user, you can read the OGR Feature Styles specification document.

Note

À propos des fichiers DXF

Vector layers can be exported to DXF files using another tool, the DXF Export ... in Project. The windows allow the user to choose the layer file, the symbology mode (see the note above), the symbology scale, the encoding, the visibility preset and the layers to include in the DXF file.

As an option, you can checkbox Use the layer title as name if set or Export features intersecting the current map extent.

Use of variables for dynamic content

You can define custom variables for use in expressions. Variables can be defined at the application global level, project level, layer level and composition level. Just like CSS cascading rules, variables can be overwritten - eg, a project level variable will overwrite any application level variables set. You can use these variables to build text strings or other custom expressions using @ character before the variable name. For example in composer creating a label with this content:

This map was made using QGIS [% @qgis_version %]. The project file for this
map is: [% @project_path %]

Will render the label like this:

This map was made using QGIS 2.14. The project file for this map is:
/gis/qgis-user-conference-2015.qgs

You can manage global variables from the Settings ‣ Options menu, and project level variables from Project properties (including adding your own custom variables).

Figure Variables dialog 2:

../../../_images/options_variables.png

Edit variable at the project level

Note

you can read more information and find examples here Exploring variables in QGIS 2.12, part 1, part 2 and part 3.