5. Premiers Pas

Ce chapitre donne un bref aperçu de l’installation de QGIS, du téléchargement de quelques jeux de données QGIS et du lancement d’une première session d’affichage de couches rasters et vecteur.

5.1. Installer QGIS

Selon votre système d’exploitation, le projet QGIS propose différentes façons d’installer QGIS.

5.1.1. Installation depuis des binaires

Des installateurs standards sont disponibles pour win MS Windows et osx macOS. Des paquets binaires (rpm et deb) ainsi que des dépôts sont proposés pour beaucoup de distributions GNU/Linux nix.

Pour plus d’informations et pour avoir des instructions spécifiques à votre système d’exploitation, rendez vous sur https://download.qgis.org.

5.1.2. Installation depuis les sources

If you need to build QGIS from source, please refer to the installation instructions. They are distributed with the QGIS source code in a file called INSTALL. You can also find them online at https://github.com/qgis/QGIS/blob/master/INSTALL.md.

Si vous voulez construire une version particulière et pas la version de développement, vous devez remplacer master par la branche release (généralement sous la forme release-X_Y) dans le lien mentionné ci-dessus (les instructions peuvent différer).

5.1.3. Installation sur support externe

Il est possible d’installer QGIS (avec tous les plugins et paramètres) sur une clé USB. Ceci est réalisé en définissant l’option –profiles-path qui remplace l’option par défaut user profile et force aussi QSettings à utiliser ce répertoire . Voir la section Système pour plus d’informations.

5.1.4. Téléchargement de données test

Ce guide utilisateur contient des exemples basés sur le jeu de données échantillon QGIS (également appelé Jeu de données Alaska).

win L’installateur Windows possède une option qui permet de télécharger le jeu de données échantillon de QGIS. Si vous la cochez, les données seront téléchargées dans votre répertoire intitulé Mes Documents et placées dans un répertoire GIS Database. Vous pouvez utiliser l’explorateur Windows pour choisir un autre répertoire de votre choix. Si vous ne cochez pas cette option durant l’installation QGIS, vous pouvez :

  • Utiliser des données que vous possédez déjà.

  • Téléchargez des exemples de données sur https://github.com/qgis/QGIS-Sample-Data/archive/master.zip et dézippez l’archive à l’endroit qui vous convient le mieux sur votre système.

  • Désinstaller et réinstaller QGIS en cochant, cette fois, la case de téléchargement (uniquement si les solutions proposées ci-dessus ne fonctionnent pas).

nix osx Pour GNU/Linux et macOS, il n’y a pas de paquets d’installation de jeux de données disponibles sous forme de rpm, deb ou dmg. Pour utiliser l’exemple de jeu de données, téléchargez-le sur https://github.com/qgis/QGIS-Sample-Data/archive/master.zip et décompressez l’archive à l’endroit qui vous convient le mieux sur votre système.

Le jeu de données Alaska inclut toutes les données SIG qui sont utilisées dans les exemples et dans les copies d’écran du guide utilisateur mais aussi dans une petite base de données GRASS. La projection du jeu de données à renseigner dans QGIS est Alaska Albers Equal Area avec comme unités le pied. Le code EPSG est 2964.

PROJCS["Albers Equal Area",
GEOGCS["NAD27",
DATUM["North_American_Datum_1927",
SPHEROID["Clarke 1866",6378206.4,294.978698213898,
AUTHORITY["EPSG","7008"]],
TOWGS84[-3,142,183,0,0,0,0],
AUTHORITY["EPSG","6267"]],
PRIMEM["Greenwich",0,
AUTHORITY["EPSG","8901"]],
UNIT["degree",0.0174532925199433,
AUTHORITY["EPSG","9108"]],
AUTHORITY["EPSG","4267"]],
PROJECTION["Albers_Conic_Equal_Area"],
PARAMETER["standard_parallel_1",55],
PARAMETER["standard_parallel_2",65],
PARAMETER["latitude_of_center",50],
PARAMETER["longitude_of_center",-154],
PARAMETER["false_easting",0],
PARAMETER["false_northing",0],
UNIT["us_survey_feet",0.3048006096012192]]

Si vous avez l’intention d’utiliser QGIS comme interface graphique pour GRASS, vous pouvez trouver des échantillons de données (par exemple, Spearfish ou South Dakota) sur le site officiel de GRASS GIS, https://grass.osgeo.org/download/sample-data/

5.2. Démarrer et arrêter QGIS

QGIS peut être démarré comme toute autre application sur votre ordinateur. Cela signifie que vous pouvez lancer QGIS par :

  • en utilisant nix le menu Applications s’il s’agit d’une version précompilée, win le menu Démarrer ou osx le Dock

  • en double-cliquant sur l’icône dans votre répertoire d’Applications ou sur un raccourci sur le bureau

  • en double-cliquant sur un fichier de projet QGIS (.qgs) existant. Notez que cela ouvrira le projet dans QGIS

  • en tapant qgis dans une console (en supposant que QGIS a été ajouté à votre PATH ou que vous êtes dans le répertoire d’installation)

Pour arrêter QGIS :

  • nix win cliquez sur le menu Projet ‣ Fermer QGIS ou utilisez le raccourci clavier Ctrl+Q

  • cliquez sur osx QGIS ‣ Quit QGIS ou utilisez le raccourci clavier Cmd+Q

  • ou utilisez la croix rouge située au coin supérieur droit de l’interface principale.

5.3. Exemple de session : Chargement de couches raster et vecteur

Maintenant que vous avez installé QGIS et que le jeu de données est disponible, nous allons vous présenter un premier exemple de session. Dans cet exemple, nous allons visualiser une couche raster et une couche vecteur. Nous allons utiliser :

  • la couche raster landcover du fichier (qgis_sample_data/raster/landcover.img)

  • et la couche vecteur lakes du fichier (qgis_sample_data/gml/lakes.gml)

qgis_sample_data représente le chemin vers le jeu de données décompressé.

  1. Démarrer QGIS comme vu dans Démarrer et arrêter QGIS.

  2. Pour charger les fichiers dans QGIS :

    1. Cliquez sur le bouton dataSourceManager Gestionnaire des sources de données. Celui-ci s’ouvre sur le mode Explorateur.

    2. Allez dans le répertoire qgis_sample_data/raster/

    3. Sélectionnez le fichier ERDAS IMG landcover.img et double-cliquez dessus. La couche d’occupation du sol est ajoutée en fond alors que le Gestionnaire de sources de données reste ouvert.

      ../../../_images/add_raster1.png

      Fig. 5.1 Ajouter des données à un nouveau projet QGIS

    4. Pour charger les données sur les lacs, allez dans le répertoire qgis_sample_data/gml/ et double-cliquez sur le fichier lakes.gml pour l’ouvrir.

    5. Une fenêtre de Sélection de Système de Coordonnées de Référence s’ouvre. Dans Filtre, tapez 2964, ce qui filtre la liste des systèmes de coordonnées en dessous.

      ../../../_images/selectCRS.png

      Fig. 5.2 Sélectionnez le Système de Coordonnées de Référence des données

    6. Sélectionnez l’entrée NAD27 / Alaska Alberts

    7. Cliquez sur OK

    8. Fermez le Gestionnaire de sources de données

Deux couches sont maintenant disponibles dans votre projet, dans des couleurs aléatoires. Personnalisons un peu la couche des lacs.

  1. Sélectionnez l’outil zoomIn Zoom + de la barre d’outils Navigation cartographique

  2. Zoomez sur une zone avec des lacs

  3. Double-cliquez sur la couche lakes dans la légende pour ouvrir la fenêtre de Propriétés de la Couche.

  4. Pour changer la couleur des lacs :

    1. Cliquez sur l’onglet symbology Symbologie

    2. Sélectionnez le bleu comme couleur de remplissage

      ../../../_images/selectFillColor.png

      Fig. 5.3 Sélectionner la couleur des lacs

    3. Cliquez sur OK. Les lacs apparaissent maintenant en bleu sur le canevas de la carte.

  5. Pour afficher le nom des lacs :

    1. Ré-ouvrez la fenêtre de Propriétés de la couche lakes

    2. Cliquez sur l’onglet labeling Étiquettes

    3. Sélectionnez Étiquettes simples dans la liste déroulante pour activer l’étiquetage.

    4. Dans la liste Étiqueter avec, choisissez le champ NAMES.

      ../../../_images/showLabels.png

      Fig. 5.4 Afficher les noms des lacs

    5. Cliquez sur Appliquer. Les noms des lacs s’affichent au dessus de leurs limites.

  6. Vous pouvez améliorer la lisibilité des étiquettes en ajoutant un contour blanc :

    1. Cliquez sur Tampon dans la liste sur la gauche

    2. Cochez checkbox Afficher un tampon

    3. Choisissez 3 comme taille de tampon

    4. Cliquez sur Appliquer

    5. Vérifiez si le résultat à l’air correct et modifiez la valeur si nécessaire.

    6. Enfin, cliquez sur OK pour fermer la fenêtre de Propriétés de la couche et appliquer les changements.

Ajoutons quelques décorations pour améliorer la carte et l’exporter en dehors de QGIS :

  1. Allez dans Vue ‣ Décorations ‣ Barre d’échelle

  2. Dans la fenêtre qui s’ouvre, cochez l’option checkbox Activer la barre d’échelle

  3. Personnalisez les options comme vous le souhaitez

  4. Cliquez sur Appliquer

  5. De la même manière, depuis le menu Décoration, ajoutez d’autres éléments (flèche du Nord, copyright…) au canevas de la carte avec des paramètres personnalisés.

  6. Allez dans Projet ‣ Importer/Exporter ‣ saveMapAsImage Exporter la carte au format image…

  7. Cliquez sur Enregistrer dans la fenêtre ouverte

  8. Choisissez un emplacement pour le fichier, un format et confirmez en cliquant encore sur Enregistrer.

  9. Allez dans Projet ‣ fileSave Enregistrer pour stocker les changements dans un fichier de projet .qgz.

Vous pouvez constater combien il est facile d’afficher des couches raster ou vecteur dans QGIS, de les configurer et de générer votre carte dans un format image que vous pouvez utiliser dans d’autres logiciels. Poursuivons pour en savoir plus sur les fonctionnalités, les fonctions et les paramètres disponibles, ainsi que sur la façon de les utiliser.

Note

Pour continuer à apprendre QGIS à travers des exercices pas-à-pas, suivre le Training manual.