Outdated version of the documentation. Find the latest one here.

9.4. Lesson: Exercice Supplémentaire

Dans cette leçon, vous serez guidé à travers une analyse complète de SIG dans QGIS.

Note

Leçon développée par Linfiniti et S Motala (Cape Peninsula University of Technology)

9.4.1. Énoncé du problème

Vous êtes chargé de repérer les zones intérieures et alentours de la Péninsule du Cap qui correspondent à un habitat convenable pour des végétaux fynbos rares. L’étendue de votre zone de recherche dans la Péninsule du Cap est : au sud de Melkbosstrand, à l’ouest de Strand. Les botanistes vous ont fourni les préférences suivantes présentées par les espèces en question :

  • Elles poussent sur des pentes de la face est.

  • Elles poussent sur les pentes avec un gradient compris entre 15% et 60%.

  • Elles poussent dans des zones qui ont un total de précipitations annuelles de > 1200 mm.

  • On n’en trouve pas à moins de 250 m d’habitations humaines.

  • Les aires de végétation dans lesquelles elles se reproduisent doivent avoir une surface d’au moins 6000m2.

En tant que bénévole de Cap Nature, vous avez accepté de chercher la plante sur la partie de territoire conforme aux conditions la plus proche de votre maison. Utilisez vos compétences en SIG pour déterminer où vous devriez aller chercher.

9.4.2. Aperçu de la solution

Afin de résoudre ce problème, vous devrez utiliser les données disponibles (disponibles dans exercise_data/more_analysis) pour trouver la zone candidate qui est la plus proche de votre maison. Si vous ne vivez pas au Cap (là où le problème se situe), vous pouvez choisir n’importe quelle maison dans la région du Cap. La solution impliquera :

  • analyser le MNE pour trouver les pentes face à l’Est et les pentes avec les bons gradients ;

  • analyser le raster des précipitations pour trouver les zones avec la bonne moyenne de précipitations ;

  • analyser la couche vectorielle de zonage pour trouver des zones qui sont éloignées des habitations humaines et qui ont la bonne taille.

9.4.3. Configuration de la carte

  • Cliquez sur le bouton “Statut du SCR” dans le coin en bas à droite de l’écran. Sous l’onglet SCR de l’écran qui apparaît, vous verrez la boîte Liste des Systèmes de Coordonnées de Référence.

  • Dans cette boîte, naviguez jusqu’à Système de coordonnées projeté ‣ Transverse Universelle de Mercator (UTM).

  • Sélectionnez l’entrée WGS 84 / UTM zone 33S (avec le code EPSG 32733).

  • Cliquez sur OK. La carte est maintenant dans le système de coordonnées de référence UTM33S.

  • Sauvegardez la carte en cliquant sur le bouton de la barre d’outils Sauvegarder le projet sous, ou utilisez le menu Fichier ‣ Sauvegarder le projet sous....

  • Sauvegardez la carte dans un dossier appelé Rasterprac que vous devez créer quelque part sur votre ordinateur. Vous sauvegarderez ainsi toutes les couches que vous créerez dans ce dossier.

9.4.4. Chargement de données dans la carte

Pour traiter les données, vous devrez charger les couches nécessaires (noms des rues, zones, précipitations, MNE) dans le canevas de la carte.

9.4.4.1. Pour les vecteurs...

  • Cliquez sur le bouton Ajouter une couche vecteur, ou utilisez l’élément du menu Couche ‣ Ajouter une couche vecteur....

  • Dans la boîte de dialogue qui apparaît, assurez-vous que le bouton radio Fichier est sélectionné.

  • Cliquez sur le bouton Parcourir.

  • Dans la boîte de dialogue qui apparaît, ouvrez le dossier exercise_data/more_analysis/streets.

  • Sélectionnez le fichier Street_Names_UTM33S.shp.

  • Cliquer sur Ouvrir.

La boîte de dialogue se ferme et montre la boîte de dialogue originale, avec chemin du fichier spécifié dans le champ de texte à côté du bouton Parcourir. Cela vous permet d’être sûr que le bon fichier est sélectionné. C’est aussi possible d’entrer le chemin du fichier dans ce champ à la main, si vous souhaitez le faire.

  • Cliquez sur Ouvrir. La couche vecteur est chargée dans votre carte. Une couleur lui est attribuée automatiquement; elle sera modifiée plus tard.

  • Renommer la couche en Streets.

  • Faites un clic-droit sur la Légende de la carte (par défaut, le volet le long du côté gauche de l’écran).

  • Cliquez sur Renommer dans la boîte de dialogue qui apparaît et renommez-la, en pressant la touche Entrée quand c’est fait.

  • Répétez le processus d’ajout de vecteur, mais cette fois sélectionnez le fichier Generalised_Zoning_Dissolve_UTM33S.shp dans le répertoire Zonage.

  • Renommez-le en Zonage.

9.4.4.2. Pour les rasters...

  • Cliquez sur le bouton Ajouter une couche raster, ou utilisez l’élément du menu Ajouter une couche raster....

  • Naviguez jusqu’au fichier approprié. sélectionnez-le, et cliquez sur Ouvrir.

  • Faites ceci pour chacun des deux fichiers rasters. Les fichiers que vous voulez sont DEM/reproject/DEM et Rainfall/reprojected/rainfall.tif.

  • Renommez le raster précipitation en Rainfall (avec une lettre majuscule au début). Au début, lorsque vous les chargez, les images seront des rectangles gris. Ne vous inquiétez pas, cela sera changé plus tard.

  • Sauvegardez la carte.

Afin de bien voir ce qu’il se passe, la symbologie des couches doit être changée.

9.4.5. Changement de la symbologie des couches vectorielles

  • Dans la Légende de la carte, faites un clic-droit sur la couche Streets.

  • Sélectionnez les Propriétés du menu qui apparaît.

  • Basculez sur l’onglet Style dans la boîte de dialogue qui apparaît.

  • Cliquez sur le bouton étiqueté Changer, avec un carré montrant la couleur actuelle de la couche Streets.

  • Sélectionnez une nouvelle couleur dans la boîte de dialogue qui apparaît.

  • Cliquez sur OK.

  • Cliquez encore sur OK dans la boîte de dialogue Propriétés de la couche. Cela changera la couleur de la couche Streets.

  • Suivez un processus similaire pour la couche Zonage et choisissez une couleur appropriée pour elle.

9.4.6. Changement de la symbologie des couches raster

La symbologie des couches raster est quelque peu différente.

  • Ouvrez la boîte de dialogue Propriétés pour le raster Rainfall.

  • Basculez sur l’onglet Style. Vous noterez que cette boîte de dialogue de style est très différente de la version utilisée pour les couches vectorielles.

  • Assurez-vous que le bouton Utiliser l’écart-type est sélectionné.

  • Changez la valeur dans la boîte associée à 2.00 (la valeur devrait être à 0.00 par défaut).

  • Sous l’en-tête Amélioration de contraste, changez la valeur de Courent de la liste déroulante en Étirer jusqu’au MinMax.

  • Cliquez sur OK. Le raster “Rainfall”, si visible, devrait changer de couleurs, vous permettant de voir différentes valeurs de brillance pour chaque pixel.

  • Répétez ce processus pour le MNE, mais configurez l’écart type avec un étirement de 4.00.

9.4.7. Changement de l’ordre des couches

  • Dans la Légende de la carte, cliquez et faites glissez les couches en haut et en bas pour changer l’ordre dans lequel elles apparaissent dans la carte.

  • Les nouvelles versions de QGIS peuvent avoir une case à cocher Contrôle de l’ordre de rendu des couches sous la Légende de la carte. Assurez-vous qu’elle soit cochée.

Maintenant que toutes les données sont chargées et proprement visibles, l’analyse peut commencer. il est préférable que l’opération de découpage soit faite en premier. Ainsi, de la puissance de traitement ne sera pas gaspillée pour le calcul des valeurs dans les zones qui ne seront de toute façon par utilisées.

9.4.8. Trouver les bons districts

  • Chargez la couche vecteur admin_boundaries/Western_Cape_UTM33S.shp dans votre carte.

  • Renommez-la en Districts.

  • Faites un clic-droit sur la couche Districts dans la Légende de la carte.

  • Dans le menu qui apparaît, sélectionnez l’élément du menu Requête.... La boîte de dialogue Constructeur de requêtes apparaît.

Vous allez maintenant construire une requête pour sélectionner la liste suivante de districts :

  • Bellville,
  • Cape,
  • Goodwood,
  • Kuils River,
  • Mitchells Plain,
  • Simons Town, et

  • Wynberg.
  • Dans la liste Champs, double-cliquez sur le champ NAME_2. Il apparaît dans le champ de texte Clause SQL WHERE ci-dessous.

  • Cliquez sur le bouton = ; un signe = est ajouté à la requête SQL.

  • Cliquez sur le bouton Toutes en-dessous de la liste (toujours vide) Valeurs. Après un court délai, la liste Valeurs sera remplie avec les valeurs du champ sélectionné (NAME_2).

  • Double-cliquez sur la valeur Bellville dans la liste Valeurs. Comme avant, elle va être ajoutée à la requête SQL.

Afin de sélectionner plus qu’un district, vous devrez utiliser l’opérateur booléen OU.

  • Cliquez sur le bouton OU et il sera ajouté à la requête SQL.

  • En utilisant un processus similaire à celui d’en haut, ajoutez ce qui suit à la requête SQL existante :

    "NAME_2" = 'Cape'
    
  • Ajoutez un autre opérateur OU, puis faites-vous un chemin à travers la liste des districs ci-dessus d’une manière similaire.

  • La requête finale devrait être :

    "NAME_2" = 'Bellville' OR "NAME_2" = 'Cape' OR "NAME_2" = 'Goodwood' OR
    "NAME_2" = 'Kuils River' OR "NAME_2" = 'Mitchells Plain' OR "NAME_2" =
    'Simons Town' OR "NAME_2" = 'Wynberg'
  • Cliquez sur OK. Les districts indiqués dans votre carte sont maintenant limité à ceux de la liste ci-dessus.

9.4.9. Couper les rasters

Maintenant que vous avez une aire d’intérêt, vous pouvez couper les rasters de cette aire.

  • Assurez-vous que les seules couches visibles soient le MNE, Rainfall et Districts.

  • Districts doit être au sommet de celles qui sont visibles.

  • Ouvrez la boîte de dialogue de coupage en sélectionnant l’élément de menu Raster ‣ Extraction ‣ Découper.

  • Dans la liste déroulante Fichier source (raster), sélectionnez la couche MNE.

  • Spécifiez un emplacement de sortie dans le champ de texte Fichier de sortie en cliquant sur le bouton Sélectionner....

  • Naviguez jusqu’au dossier Rasterprac.

  • Entrez un nom de fichier.

  • Sauvegardez le fichier. Laissez la case à cocher Pas de données de valeurs non cochée.

  • Utilisez le mode de découpe Apreçu en vous assurant que le bon bouton radio est sélectionné.

  • Cliquez et faites glissez une zone dans le canevas, ainsi la zone qui inclut les districts est sélectionnée.

  • Cochez la case Charger dans la carte une fois terminé.

  • Cliquez sur OK.

  • Après l’opération de découpage terminée, NE FERMEZ PAS la boîte de dialogue Découper. (Le faire vous ferait perdre la zone découpée que vous venez de définir.)

  • Sélectionnez le raster Rainfall dans la liste déroulante Fichier source (raster) et choisissez un nom différent de fichier de sortie.

  • Ne changez pas les autres options. N’altérez pas la zone de découpage existante que vous avez dessiné précédemment. Laissez tout pareil et cliquez sur OK.

  • Après la seconde opération de découpage terminée, vous pouvez fermer la boîte de dialogue Découper.

  • Sauvegardez la carte.

9.4.10. Nettoyer la carte.

  • Supprimez les couches originales Rainfall et DEM de la Légende de la carte :

  • Faites un clic-droit sur ces couches et sélectionnez Supprimer.

    • Cela ne va pas supprimer les données de votre périphérique de stockage, cela va seulement l’ôter de votre carte.

  • Désactivez les étiquettes de la couche Streets :

    • Cliquez sur le bouton Étiquetage.

    • Décochez la case Étiqueter cette couche avec.

    • Cliquez sur OK.

  • Montrer à nouveau toute la couche Streets :

    • Faites un clic-droit sur la couche dans la Légende de la carte.

    • Sélectionner Requête.

  • Dans la boîte de dialogue Requête qui apparaît, cliquez sur le bouton Effacer, puis cliquez sur OK.

  • Attendez que les données chargent. Toutes les rues seront maintenant visibles.

  • Changez la symbologie raster comme avant (voir Changement de la symbologie des couches rasters).

  • Sauvegardez la carte.

  • Vous pouvez maintenant cacher les couches vecteurs en désélectionnant la case à côté d’elles dans la Légende de la carte. Cela permettra un rendu de la carte plus rapide et vous fera gagner du temps.

Afin de créer l’ombrage, vous devrez utiliser une extension qui a été créée pour cette fonction.

9.4.11. Activation de l’extension Analyse Raster de Terrain

Cette extension est incluse par défaut dans QGIS 1.8. Toutefois, elle pourrait ne pas être immédiatement visible. Pour vérifier si c’est accessible sur votre système :

  • Cliquez sur l’élément de menu Extensions –> Gestionnaire d’extensions....

  • Assurez-vous que la case à côté de Extension d’Analyse Raster de Terrain est sélectionnée.

  • Cliquez sur OK.

Vous avez maintenant accès à cette extension via l’élément de menu Raster ‣ Analyse de Terrain.

Souvenez-vous que des extensions peuvent parfois dépendre de certains modules Python installés sur votre système. Si une extension refuse de fonctionner et se plaint de dépendances manquantes, veuillez demander de l’aide à votre tuteur ou maître de conférences.

9.4.12. Créer l’ombrage

  • Dans la Légende de la carte, assurez-vous que le MNE est la couche active (c’est-à-dire qu’elle est en surbrillance car on a cliqué dessus).

  • Cliquez sur l’élément du menu Raster ‣ Analyse de Terrain ‣ Ombrage pour ouvrir la boîte de dialogue Ombrage.

  • Spécifiez un emplacement approprié pour la couche de sortie et appelez-la Hillshade.

  • Cochez la case checkbox Ajouter le résultat au projet.

  • Cliquez sur OK.

  • Attendez que le processus se termine.

La nouvelle couche hillshade est apparue dans votre Légende de la carte.

  • Faites un clic-droit sur la couche hillshade dans votre Légende de la carte et faites apparaître la boîte de dialogue Propriétés.

  • Cliquez sur l’onglet Transparence et configurez la barre coulissante de transparence à 80%.

  • Cliquez sur OK .

  • Notez l’effet quand l’ombrage transparent est superposé au MNE coupé.

9.4.13. Pente

  • Cliquez sur l’élément du menu Raster ‣ Analyse de Terrain.

  • Sélectionnez le type d’analyse Pente, avec le MNE coupé comme couche source.

  • Spécifiez un nom de fichier et un emplacement appropriés à des fins de sortie.

  • Cochez la case checkbox Ajouter le résultat au projet.

  • Cliquez sur OK.

L’image de la pente a été calculée et ajoutée à la carte. Cependant, c’est comme d’habitude juste un rectangle gris. Pour voir correctement ce qui se passe, changez la symbologie comme suit.

  • Ouvrez la boîte de dialogue Propriétés de la couche (comme d’habitude, via le menu du clic-droit sur la couche).

  • Cliquez sur l’onglet Style.

  • Où il est dit Échelle de gris (dans le menu déroulant Couleur de la carte), changez le en Pseudocouleur.

  • Assurez-vous que le bouton radio Utiliser l’écart-type est sélectionné.

9.4.14. Aspect

  • Utilisez la même approche que pour calculer la pente, mais sélectionnez Aspect dans la boîte de dialogue initiale.

Souvenez-vous de sauvegarder périodiquement la carte.

9.4.15. Reclassement des rasters

  • Cliquez sur l’élément du menu Raster ‣ Calculatrice Raster.

  • Spécifiez votre dossier Rasterprac comme emplacement pour la couche de sortie.

  • Assurez-vous que la case Ajouter le résultat au projet est cochée.

Dans la liste Bandes Raster sur la gauche, vous verrez toutes les couches rasters dans votre Légende de la carte. Si votre couche Pente est appelée slope, elle sera listée en tant que slope@1.

La pente doit être entre 15 et 60 degrés. Tout ce qui est inférieur à 15 ou plus grand que 60 doit donc être exclu.

  • En utilisant les éléments de la liste et les boutons dans l’interface, construisez l’expression suivante :

    (([email protected] < 15) OR ([email protected] > 60)) = 0
  • Configurez le champ Couche de sortie avec un emplacement approprié et un nom de fichier.

  • Cliquez sur OK.

Trouvez maintenant l’aspect correct (face est : entre 45 et 135 degrés) en utilisant la même approche.

Ayant reclassés tous les rasters, vous les verrez maintenant affichés sous forme de rectangles gris dans votre carte (en admettant qu’ils ont été ajoutés correctement à la carte). Pour afficher correctement les données raster avec seulement deux classes (1 et 0, signifiant vrai ou faux), vous devrez changer leur symbologie.

9.4.16. Configuration du style pour les couches reclassées

  • Ouvrez l’onglet Style dans la boîte de dialogue Propriétés de la couche comme d’habitude.

  • Sous l’en-tête Charger des valeurs min / max à partir d’une bande, sélectionnez le bouton radio Actuel (plus lent).

  • Cliquez sur le bouton Charger.

Les champs Personnaliser les valeurs min / max doivent maintenant être remplis avec respectivement 0 and 1. (Si ce n’est pas le cas, alors il y a une erreur avec votre reclassification des données, et vous aurez besoin de revenir sur cette partie.)

  • Sous Amélioration de contraste, configurez la liste déroulante Actuel en Étirer jusqu’au MinMax.

  • Cliquez sur OK.

  • Faites ceci pour les trois rasters reclassifiés, et souvenez-vous de sauvegarder votre travail !

Le seul critère qui reste est que l’aire doit être éloignée de 250m des zones urbaines. Nous satisferons cette exigence en s’assurant que les domaines que nous calculons sont situés à 250m ou plus d’un bord d’une zone rurale. Par conséquent, nous devons premièrement trouver toutes les zones rurales.

9.4.17. Trouver les zones rurales

  • Cachez toutes les couches dans la Légende de la carte.

  • Affichez la couche vecteur Zonage.

  • Faites un clic-droit dessus et faites apparaître la boîte de dialogue Requête.

  • Construisez la requête suivante :

    "Gen_Zoning" = 'Rural'
    

    Voyez les instructions précédentes pour construire la requête Streets si vous êtes coincés.

  • Quand vous avez fini, fermez la boîte de dialogue Requête.

Vous devriez voir une collection de polygones de la couche Zonage. Vous aurez besoin de les sauvegarder dans un nouveau fichier de couche.

  • Dans le menu du clic-droit de Zonage, sélectionnez Sauvegarder sous....

  • Sauvegardez votre couche sous le dossier Zoning.

  • Nommez le fichier de sortie rural.shp.

  • Cliquez sur OK.

  • Ajoutez la couche à votre carte.

  • Cliquez sur l’élément du menu Vecteur ‣ Outils de géotraitement ‣ Décomposer.

  • Sélectionnez la couche rural en couche d’entrée et laissez décochée la case Utiliser seulement les entités sélectionnées

  • Sous Champ de catégorie, sélectionnez — Tout décomposer —.

  • Sauvegardez votre couche sous le dossier Zoning.

  • Cliquez sur OK. Une boîte de dialogue apparaîtra vous demandant si vous souhaitez ajouter la nouvelle couche à la TDM (“Table des matières”, faisant référence à la Légende de la carte).

  • Cliquez sur Oui.

  • Fermez la boîte de dialogue Décomposer.

  • Effacez les couches rural et Zoning.

  • Sauvegardez la carte.

Vous devez maintenant exclure les zones qui sont à moins de 250m du bord d’une zone rurale. Faites ceci en créant un tampon négatif, comme expliqué ci-dessous.

9.4.18. Création d’un tampon négatif

  • Cliquez sur l’élément de menu Vecteur ‣ Outils de géotraitement ‣ Tampon(s).

  • Dans la boîte de dialogue qui apparaît, sélectionnez la couche rural_dissolve comme votre couche vecteur source (Utiliser uniquement les valeurs sélectionnées ne doit pas être coché).

  • Sélectionnez le bouton Distance du tampon et entrez la valeur -250 dans le champ associé ; la valeur négative signifie que le tampon doit être un tampon interne.

  • Cochez la case Union des résultats du tampon.

  • Mettez le fichier de sortie dans le même dossier que les autres fichiers vecteurs ruraux

  • Nommez le fichier de sortie rural_buffer.shp.

  • Cliquez sur Sauvegarder.

  • Cliquez sur OK et attendez que le processus soit terminé.

  • Sélectionnez Oui dans la boîte de dialogue qui apparaît.

  • Fermez la boîte de dialogue Tampon.

  • Supprimez la couche rural_dissolve.

  • Sauvegardez la carte.

Afin d’intégrer les zones rurales dans la même analyse avec les trois rasters existants, il sera nécessaire d’également les rasteriser. Mais pour que les rasters soient compatibles pour l’analyse, ils devront être de la même taille. Par conséquent, avant que vous puissiez les rasteriser, vous devrez découper le vecteur de la même surface que les trois rasters. Un vecteur peut seulement être découpé par un autre vecteur, donc vous devrez d’abord créer une boîte englobante en forme de polygone de la même taille que les rasters.

9.4.19. Création d’une zone de délimitation vectorielle

  • Cliquez sur l’élément du menu Couche –> Nouveau –> Nouvelle couche shapefile....

  • Sous l’en-tête Type, sélectionnez le bouton Polygone.

  • Cliquez sur Spécifiez le SCR et choisissez le système de coordonnées de référence WGS 84 / UTM zone 33S : EPSG:32733.

  • Cliquez sur OK.

  • Cliquez aussi sur OK dans la boîte de dialogue Nouvelle couche vecteur.

  • Sauvegardez le vecteur dans le dossier Zoning.

  • Nommez le fichier de sortie bbox.shp.

  • Cachez toutes les couches exceptée la nouvelle couche bbox et un des rasters reclassés.

  • Assurez-vous que la couche bbox est en surbrillance dans la Légende de la carte.

  • Naviguez jusqu’à l’élément du menu Vue > Barre d’outils et assurez-vous que la Numérisation est sélectionnée. Vous devriez alors voir une icône de barre d’outils avec un crayon ou koki dessus. Il s’agit du bouton Basculer en mode édition.

  • Cliquez sur le bouton Basculer en mode édition pour entrer en mode d’édition. Cela vous permet de modifier une couche vecteur.

  • Cliquez sur le bouton Ajouter une entité, qui devrait être près du bouton Basculer en mode édition. Il peut être caché derrière un bouton à double flèches ; si c’est le cas, cliquez sur les double flèches pour montrer les boutons cachés de la barre d’outils Numérisation.

  • Avec l’outil Ajouter une entité sélectionné, faites un clic-gauche sur les coins du raster. Vous devrez peut-être zoomer avec la molette de la souris afin de vous assurer que c’est fait de manière exacte. Pour vous déplacer sur la carte dans ce mode, cliquez et faites glisser la carte avec le bouton du milieu de la souris ou la molette de la souris.

  • Pour le quatrième et dernier point, faites un clic-droit pour finaliser la forme.

  • Entrez un nombre arbitraire pour l’ID de la forme.

  • Cliquez sur OK.

  • Cliquez sur le bouton Sauvegardez les modifications.

  • Cliquez sur le bouton Basculer en mode édition pour arrêter votre session d’édition.

  • Sauvegardez la carte.

Maintenant que vous avez une boîte englobante, vous pouvez l’utiliser pour couper la couche tampon rural.

9.4.20. Découpage d’une couche vectorielle

  • Assurez-vous que seules les couches bbox and rural_buffer sont visibles, avec celui-ci sur le dessus.

  • Cliquez sur l’élément du menu Vecteur > Outils de géotraitement > Découper.

  • Dans la boîte de dialogue qui apparaît, configurez la couche vecteur source avec rural_buffer et la couche de découpage avec bbox, avec les deux cases Utiliser uniquement les entités sélectionnées décochées.

  • Mettez le fichier de sortie sous le dossier Zoning.

  • Nommez le fichier de sortie rural_clipped.

  • Cliquez sur OK.

  • Quand on vous demande d’ajouter la couche à la Légende de la carte, cliquez sur Oui.

  • Fermez la boîte de dialogue.

  • Comparez les trois vecteurs et regardez les résultats pour vous-même.

  • Effacer les couches bbox et rural_buffer, puis sauvegardez votre carte.

Elle est maintenant prête à être numérisée.

9.4.21. Numérisation d’une couche vectorielle

Vous devrez spécifier une taille de pixel pour un nouveau raster que vous créez, donc vous devrez d’abord connaître la taille d’un de vos rasters existants.

  • Ouvrez la boîte de dialogue Propriétés d’un des trois rasters existants.

  • Basculez sur l’onglet Métadonnées.

  • Prenez note des valeurs X et Y sous l’en-tête Dimensions dans la table des Métadonnées.

  • Fermez la boîte de dialogue Propriétés.

  • Cliquez sur l’élément du menu Raster ‣ Conversion ‣ Numériser. Vous pouvez recevoir un avertissement à propos d’un jeu de données non supporté. Cliquez sur suivant et ignorez-le.

  • Sélectionnez rural_clipped comme votre couche source.

  • Définissez un emplacement pour le fichier de sortie dans le dossier Zoning.

  • Nommez le fichier de sortie rural_raster.tif.

  • Cochez la case Nouvelle taille et entrez les valeurs X et Y que vous avez noté plus tôt.

  • Cochez la case Chargez dans la carte.

  • Cliquez sur l’icône en forme de crayon à côté du champ de texte qui montre la commande qui sera exécutée. A la fin du texte, ajoutez un espace, puis écrivez -burn 1. Cela indique à la fonction de Pixellisation de “brûler” le vecteur existant dans la noucelle trame

  • Cliquez sur OK.

  • Le nouveau raster devrait apparaître dans votre carte une fois qu’il a été calculé.

  • Le nouveau raster ressemblera à un rectangle gris – vous pouvez changer le style d’affichage comme vous l’avez fait pour les rasters reclassifiés.

  • Sauvegardez votre carte.

Maintenant que vous avez chacun des quatre critères dans des rasters séparés, vous devez les combiner pour voir quelle zones satisfont tous les critères. Pour ceci, les rasters devront être multipliés avec chacun des autres rasters. Lorsque l’on fait cela, tous les pixels qui se chevauchent avec une valeur de 1 conserveront la valeur 1, mais si un pixel a la valeur de 0 dans n’importe lequel des quatre rasters, alors il affichera 0 dans le résultat. De cette façon-là, le résultat contiendra seulement des zones se chevauchant.

9.4.22. Combiner des rasters

  • Cliquez sur l’élément du menu Raster ‣ Calculatrice Raster.

  • Construisez l’expression suivante (avec les noms appropriés pour vos couches, selon comment vous les avez appelées) :

    [Rural raster] * [Reclassified aspect] * [Reclassified slope] *
    [Reclassified rainfall]
  • Définissez l’emplacement de sortie avec le dossier Rasterprac.

  • Nommez le raster de sorite cross_product.tif.

  • Assurez-vous que la case Ajouter le résultat au projet est cochée.

  • Cliquez sur OK.

  • Changez la symbologie du nouveau raster de la même façon que vous avez configuré les styles pour les autres rasters reclassés. Le nouveau raster affiche désormais correctement les zones pour lesquelles tous les critères sont satisfaits.

Pour obtenir le résultat final, vous devez sélectionner les aires qui sont plus grandes que 6000m^2. Cependant, le calcul de ces zones est seulement possible pour une couche vectorielle, donc vous devrez vectoriser le raster.

9.4.23. Vectoriser le raster

  • Cliquez sur l’élément du menu Raster ‣ Conversion ‣ Polygoniser.

  • Sélectionnez le raster cross_product.

  • Définissez l’emplacement de sortie à Rasterprac.

  • Nommez le fichier candidate_areas.shp.

  • Assurez-vous que Charger dans la carte une fois terminé est coché.

  • Cliquez sur OK.

  • Fermez la boîte de dialogue quand le processus est terminé.

Toutes les aires du raster ont été vectorisées, donc vous devez sélectionner seulement les aires qui ont une valeur de 1.

  • Ouvrez la boîte de dialogue Requête pour le nouveau vecteur.

  • Construisez cette requête :

    "DN" = 1
    
  • Cliquez sur OK.

  • Créez un nouveau fichier vecteur à partir des résultats en sauvegardant le vecteur candidate_areas après que la requête soit terminée (et seules les aires avec une valeur de 1 sont visibles). Utilisez pour cela la fonction Sauvegarder sous... dans le menu du clic-droit de la couche.

  • Sauvegardez le fichier dans le dossier Rasterprac.

  • Nommez le fichier candidate_areas_only.shp.

  • Sauvegardez votre carte.

9.4.24. Calcul de l’aire pour chaque polygone

  • Ouvrez le menu du clic-droit de la nouvelle couche vectorielle.

  • Sélectionnez Ouvrir la table attributaire.

  • Cliquez sur le bouton Basculer en mode édition le long du bas de la table, ou appuyez sur Ctrl+E.

  • Cliquez sur le bouton Ouvrir la calculatrice de champ le long en bas de la table, ou appuyez sur Ctrl+I.

  • Sous l’en-tête Nouveau champ dans la boîte de dialogue qui apparaît, entrez le nom du champ area. Le type de fichier de sortie devrait être un entier, et la longueur du champ devrait être de 10.

  • Dans l’Expression de la calculatrice de champ, tapez :

    $area

    Cela signifie que la calculatrice de champ calculera l’aire de chaque polygone dans la couche vectorielle et remplira ensuite une nouvelle colonne d’entiers (appelée area) avec la valeur calculée.

  • Cliquez sur OK.

  • Faites la même chose pour un autre nouveau champ nommé id. Dans l’Expression de la calculatrice de champ, tapez :

    $id

    Cela garantit que chaque polygone a un identifiant unique à des fins d’identification.

  • Cliquez encore sur Basculer en mode édition, et sauvegardez vos modifications si vous êtes invités à le faire.

9.4.25. Sélection des aires d’une taille donnée

Maintenant que les aires sont connues :

  • Construisez une requête (comme d’habitude) pour sélectionner uniquement les polygones plus grands que 6000m^2. La requête est :

    "area" > 6000
    
  • Sauvegardez la sélection comme une nouvelle couche vectorielle appelée solution.shp.

Vous avez maintenant vos aires de solution, parmi lesquelles vous sélectionnerez la plus proche de votre maison.

9.4.26. Numériser votre maison

  • Créez une nouvelle couche vectorielle comme avant, mais cette fois, sélectionnez un Point comme valeur Type.

  • Assurez-vous que c’est le bon SCR !

  • Nommez la nouvelle couche house.shp.

  • Terminez la création de la nouvelle couche.

  • Entrez en mode d’édition (alors que la nouvelle couche est sélectionnée).

  • Cliquez sur le point où votre maison ou autre lieu de résidence actuel se trouve, en utilisant les rues comme une aide. Vous pourriez devoir ouvrir d’autres couches pour vous aider à trouver votre maison. Si vous ne vivez pas dans les environs, cliquez simplement quelque part entre les rues où une maison pourrait en théorie être.

  • Entrez un nombre arbitraire pour l’ID de la forme.

  • Cliquez sur OK.

  • Sauvegardez vos modifications et quittez le mode d’édition.

  • Sauvegardez la carte.

Vous devrez trouver les centroïdes (“centres de gravité”) pour les polygones de l’aire de solution afin de décider lequel est le plus proche de votre maison.

9.4.27. Calculer des centroïdes de polygones

  • Cliquez sur l’élément du menu Vecteur ‣ Outils de géométrie ‣ Centroïdes de polygones

  • Spécifiez la couche source comme solution.shp.

  • Définissez l’emplacement de sortie à Rasterprac.

  • Appelez le fichier de destination solution_centroids.shp.

  • Cliquez sur OK et ajoutez le résultat à la Table des matières (Légende de la carte), puis fermez la boîte de dialogue.

  • Faites glisser la nouvelle couche jusqu’au sommet de l’ordre des couches de sorte que vous puissiez la voir.

9.4.28. Calculer quel centroïde est le plus près de votre maison

  • Cliquez sur l’élément du menu Vecteur –> Outils d’analyse –> Matrice des distances.

  • La couche source devrait être votre maison, et la couche cible solution_centroids. Toutes les deux devraient utiliser le champ id comme leur champ d’identifiant unique.

  • Le type de matrice en sortie devrait être linéaire.

  • Définissez un emplacement et un nom appropriés de sortie.

  • Cliquez sur OK.

  • Ouvrez le fichier dans un éditeur de texte (ou importez-le dans un tableur). Notez quel identifiant cible est associé avec la Distance la plus courte. Il peut y en avoir plus d’un à la même distance.

  • Construisez une requête dans QGIS pour sélectionner seulement les aires de solution les plus proche de votre maison (sélectionnez-les en utilisant le champ id).

C’est la réponse finale à la question de recherche.

Pour votre soumission, incluez la couche d’ombrage semi-transparent au-dessus d’un raster attrayant de votre choix (comme par exemple le MNE ou le raster pente). Incluez également le polygone de la zone(s) de solution la plus proche, aussi bien que votre maison. Suivez toutes les meilleures pratiques de la cartographie pour la création de votre carte de sortie.