Outdated version of the documentation. Find the latest one here.

Extension DB Manager

L’extensions DB Manager fait officiellement partie des extensions principales de QGIS et est destiné à terme à remplacer les extensions SPIT et PostGIS Manager afin d’intégrer en une seule et même interface utilisateur l’accès à tous les formats de bases de données reconnus par QGIS. Le bouton icon_dbmanager DB Manager propose plusieurs donctionnalités. Vous pouvez glisser des couches depuis l’explorateur QGIS vers DB Manager et cela importera la couche dans votre base de données. Vous pouvez également transférer des tables entre bases de données par un simple glisser-déposer. Vous pouvez utiliser DB Manager pour exécuter une requête SQL sur une base de données et visualiser le résultat sous forme de couche dans QGIS.

Figure DB Manager 1:

../../../_images/db_manager.png

DB Manager dialog (KDE) nix

Le menu Base de données permet de se connecter à une base de données existante, de démarrer la fenêtre de requête SQL et de quitter l’extension DB Manager. Le menu Schema inclut des outils pour créer, supprimer des schémas (vides) et, si les fonctions topologiques sont disponibles (par exemple avec PostGIS 2), de démarrer le TopoViewer. Le menu Table permet de créer, d’éditer et de supprimer des tables et des vues. Il est également possible de vider des tables, de les déplacer entre schemas. Enfin, vous pouvez exécuter un Vacuum Analyse et ajouter le suivi des version sur une table.

La zone Arborescence affiche l’ensemble des bases de données existantes supportées par QGIS. A l’aide d’un double-clic, vous pouvez vous connecter à une base. Un clic droit permet de renommer ou de supprimer un schéma ou une table existante. Les tables peuvent être ajoutées au canevas de QGIS à l’aide du menu contextuel.

Si une connection à une base de données est active, la fenêtre principale de DB Manager présente trois onglets. L’onglet Info affiche les informations concernant la table et sa géométrie ainsi que mes champs, contraintes et index existants. Il est également possible d’exécuter un Vacuum Analyse et de créer un index spatial sur une table, s’il n’existe pas. L’onglet Table affiche les attributs et l’onglet Aperçu génère un aperçu des gémotries.